› FOCUS

Le smartphone s'invite dans la relation médecin / patient

Press Tv News - jeudi 23 mai 2013 - Mis à jour le 12 novembre 2017

Plus de 9 médecins interrogés sur 10 utilisent leur smartphone à une fin professionnelle ou mixte
VIDAL, spécialiste des services d’aide à la prescription et de l’information de référence sur les produits de santé, a créé, en 2012, « l'Observatoire des usages numériques en santé ». En 2013, l’Observatoire réalise, en association avec le Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM), le 2ème baromètre consacré aux « médecins utilisateurs de smartphone ». Les principaux résultats révèlent que 94% des médecins interrogés utilisent leur smartphone à une fin professionnelle ou mixte et qu’ils téléchargent davantage les applications de base de données médicamenteuses (89,6% en 2013 contre 68% en 2012).

Forte progression des tablettes : 56% des médecins utilisateurs de smartphone en possèdent une
Selon le baromètre Vidal 2013, 66% des médecins utilisant un smartphone possèdent un iPhone, mais l’OS Android qui arrivait en seconde position en 2012 avec 18% des utilisateurs, représente désormais 27% des médecins. BlackBerry et Windows Phone perdent du terrain avec respectivement 2,6% et 2,1% d’utilisateurs (4,2% et 3,5% en 2012). En ce qui concerne la possession de tablettes, la progression est très forte passant de 37% en 2012 à 56% en 2013.

« Ces résultats attestent que les TIC en santé, loin de fragiliser la qualité de la relation médecin-patient, viennent la soutenir en renforçant le lien de forte confiance entre médecin et patient, confirmé par toutes les enquêtes d’opinion. L’utilisation du smartphone est ancrée désormais au cœur de la pratique quotidienne des médecins comme elle l’est de plus en plus dans la vie quotidienne des patients » souligne le Docteur Jacques Lucas, Vice président du CNOM, Délégué général aux systèmes d’information en santé.

Plus d’un médecin sur deux utilisant un smartphone (56,2%) possède des applications médicales L’information sur le médicament est omniprésente puisque que les téléchargements concernent à plus de 89% les bases de données médicamenteuses (+20% en 1 an) et à 75,5%, les interactions médicamenteuses (+10% en 1 an). « Cette évolution traduit probablement une volonté de sécurisation de la prescription de la part des professionnels de santé, d’autant que 35% des répondants font toujours de leur smartphone un véritable outil d’accompagnement pour la prescription » précise Charles Duros, Directeur de la communication & du CRM de VIDAL. Bien que l’indice de confiance varie en fonction de l’éditeur de l’application, les médecins interrogés sont 61% à être prêts à payer pour une application mobile, aussi bien pour une base de données médicamenteuses que pour des recommandations de bonnes pratiques (de 0 à 10€ pour respectivement 43% et 57,7% d’entre eux).

8% des médecins utilisateurs de smartphone recommandent une application santé à leur patient Le 2ème baromètre Vidal révèle que, comme en 2012 : ? 86% des médecins interrogés laissent leur smartphone allumé en consultation ? 81% n’hésitent pas à y répondre ? plus d’un médecin sur deux communique son numéro aux patients Ces résultats soulignent qu’il existe un lien fort entre médecin et patient. Cependant, en raison d’une offre très large d’applications santé disponibles sur les boutiques en ligne pas toujours fiables (près de 14 000 applications santé sur l’Appstore), seuls 8% des médecins utilisateurs de smartphone recommandent une application santé à leur patient.

1 médecin interrogé sur 5 utilise les réseaux sociaux à des fins professionnelles Seulement 19,4% des médecins utilisateurs de smartphone pratiquent les réseaux sociaux pour un usage professionnel : Facebook est le plus utilisé avec 88,3% d’utilisateurs, loin devant twitter (30,6%) et linkedin (16%). >

Télécharger le communiqué de presse > ICI

Retrouver l’intégralité de l’interview > ICI
Aller vers la Salle de presse Vidal > ICI > Plus d'informations > ICI
Aller le Conseil National de l’Ordre des Médecins > ICI

Pour suivre l'actualité en direct → Inscrivez-vous dès maintenant !
Les autres publications « FOCUS »
Edito
Information et journalisme
BIENVENUE !

Le journalisme est d'abord l'acte de recueillir des faits, de les vérifier, de les agencer et de les publier. Or donc, les réseaux sociaux, c'est bien, mais un blog n'est pas forcément une publication tenue par un (e) journaliste ! Avec l'info disponible partout tout le temps la vérification s'impose, encore plus en matière de santé !
Nous voulons ici, vous proposer une sélection de reportages réalisés par des journalistes, oserais-je dire dans les règles de l'art !

Merci, et bonne visite !

Carla de Vaumas
Journaliste UPF
Correspondante à Montréal - Québec
Télécharger notre dernière édition
Copyright 1998/2017 © Presse Francophone - Tous droits réservés - Informations légales - Contact